Aller au contenu
Accueil » Patrick, un exemple de gas-lighting

Patrick, un exemple de gas-lighting

Vidéo

Je vais te raconter l’histoire de Patrick.

Il avait bien sûr des problèmes psychologiques qui remontaient très probablement à son enfance, mais il n’aurait jamais eu l’idée de consulter un psychothérapeute. Il avait trouvé une autre façon de les gérer, et j’ai appris à le connaître grâce à des personnes de son entourage qu’il m’amenait pour que je les soigne.

L'histoire de Patrick, un exemple de gas-lighting

Quand tu le voyais pour la première fois, il avait toujours un air conquérant, souriant et sympathique.

Il était bien habillé, avec goût et élégance. Il montrait un grand intérêt pour les gens qu’il rencontrait et avait une façon personnelle de gommer comme quelqu’un qui avait bien trouvé sa place dans la vie et qui aimerait aider les autres à faire de même.

Il dirigeait une entreprise commerciale et avait recruté plusieurs employés qui avaient cependant quelques caractéristiques en commun : ils avaient tous une personnalité un peu hésitante et pas beaucoup d’estime de soi.

Il les encourageait tous en leur disant qu’il voyait en eux un grand potentiel et, pour les motiver, il les emmenait passer des week-ends à Prague ou à Dubaï, où ils les invitaient à son club de golf, ou à des dîners d’affaires dans des restaurants gastronomiques.

Les personnes qui le voyaient pour la première fois tombaient généralement sous son charme et se sentaient bien en sa compagnie. Ceux qui le connaissaient mieux et ceux qui travaillaient pour lui finissaient cependant par le détester, mais continuaient à travailler pour lui, même si leur rémunération était généralement minime et loin des promesses qu’il avait faites, mais personne ne semblait être en mesure de lui dire quoi que ce soit ou de partir, car il pouvait toujours leur expliquer les raisons pour lesquelles les affaires ne marchaient pas très bien en ce moment à cause de concurrents malveillants, mais devaient reprendre avec leur aide.

Et c’est plusieurs de ses employés que j’ai vus en consultation pour soigner de soi-disant « phases dépressives » et les remettre d’aplomb afin qu’ils puissent continuer à travailler.

Ils m’ont tous parlé des concurrents déloyaux et des ennemis de leur patron qui empoisonnaient leurs affaires et dont ils devaient constamment se méfier.

Personne n’avait remarqué qu’ils avaient tous été victimes d’un abus mental communément appelé gas-lighting ou distraction cognitive.

Patrick, qui souffrait de narcissisme toxique, avec un besoin irréfutable de reconnaissance excessive avait l’habitude de faire régulièrement de longs discours à tous ceux qui travaillaient pour lui, et avait réussi à les embrouiller et à déformer leur vision du monde au point de les faire douter de leur propre mémoire, de leur perception et de leur santé mentale.

Quand quelqu’un arrivait au point où il ne voulait plus continuer, il lui rappelait les soi-disant bons moments qu’ils avaient passés ensemble à Prague ou à Dubaï et la part glorieuse qu’ils allaient prendre au succès futur de son entreprise, et qu’ils allaient regretter. Ils finissaient tous par rester sous son charisme et son influence.

Peut-être connais-tu aussi des personnes narcissiques ?

Elles consultent rarement un psychiatre ou psychothérapeute. Leurs troubles psychiques et ses raisons sous-jacentes passent généralement inaperçus.

N’hésite pas à laisser un commentaire.

N'hésitez pas à partager cette information avec vos amis !

2 commentaires sur “Patrick, un exemple de gas-lighting”

Partagez ici ce que vous pensez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.